British Virgin Islands (BVI)

Les British Virgin Islands, sont notre 19ème escale après une navigation de nuit à partir de Saint Martin. Encore avons-nous réduit l’allure et contourné par le nord sinon nous arrivions vers 4 heures du matin mais négocier l’approche de ces côtes de nuit n’est pas sécurisant du fait des nombreux récifs et d’un manque de signalisation. Nous mouillons donc à 8 heures du matin devant la marina de Spanish Town face à l’immeuble des douanes et nous nous y rendons de facto effectuer notre clearance d’entrée.MOUILLAGE SPANISH TOWN Virgin_Gorda_-_mouillage_a_Spanish_Town.jpg

En règle avec la législation en vigueur, nous trainons dans le village de Spanish Town et revenons au bateau pour préparer notre séjour à Virgin Gorda.

Le lendemain de bonne heure et de bonne humeur, c’est rare mais cela arrive, si, si, je vous assure que c’est possible, direction les BATHS, haut lieu touristique de cette île. Parfois ces « hauts lieux » sont très surfaits, là, non ! Nous y avons passé une journée complète dans la joie et la bonne h……r. C’est dingue, non ! Une journée complète avec le sourire, notez le bien. C’est vraiment un endroit paradisiaque si à certaines heures ce n’était le flot et le débarquement des touristes hôteliers ou croisiéristes.Débarquement touristes the baths 1 baths 2 baths1 baths 3 baths 4 baths 5 baths 6 devil'sbay 1 devil's bay 2 sentier de bord de mer The Baths au petit matin

Il en faut pour tout le monde. Le soir retour à notre mouillage de Spanish Town, il est interdit de rester mouiller aux Baths la nuit, et direction le restaurant les pieds dans l’eau pour déguster une langouste grillée. Ouah ! Trop bon ! dégustation langouste

Ce 23 mars nous quittons la baie de Spanish Town pour le nord de l’île dans la baie de Gorda Sound où nous posons notre ancre devant Mosquito Island et un complexe hôtelier en réhabilitation. Personne sur ce mouillage sauf un Américain voulant prendre une bouée à 5 mètres de notre bateau et qui n’a pas apprécié d’entendre notre groupe électrogène et s’en est allé en retraversant toute la baie, là d’où il était venu. Hé, Hé !! Petite mesquinerie. De temps en temps cela fait du bien et puis un si beau mouillage avec des tortues, des raies mantas et pastenagues, des pélicans et la barrière de corail à 50 mètres. Si on peut ne pas la partager, c’est bien non ? Nous, nous avons apprécié. Honte même pas. C’est bon la honte ! mosquito island mosquito island drake anchorage

Après 2 jours dans cet environnement nous reprenons la route pour Soper’s Hole sur l’île de Tortola, à l’ouest. soper's hole west end west end 2

Ce choix est guidé par la nécessité d’obtenir un permis de séjour de 90 jours aux USA par une entrée aux Iles Vierges Américaines. En effet, pour rentrer aux USA il faut soit un visa, démarche longue, coûteuse, nécessitant un déplacement à Paris pour un entretien, etc. Soit un billet d’avion ou de bateau, aller et retour, et lors du passage à la douane, avec son formulaire ESTA dûment rempli et payé sur internet, on obtient le tampon sur le passeport pour 3 mois. Cette procédure ne concerne que moi puisque Brigitte avec son passeport canadien peut aller et venir à son gré. Donc à partir de Soper’s Hole, nous prenons un ferry qui nous emmène à Cruz Bay, sur l’île de St John (USVI) et là, à la douane, j’obtiens mon tampon d’entrée sur le passeport. Retour 2 heures après à la marina côté BVI pour faire notre clearance de sortie. Le lendemain nous repartons à St John mais avec notre bateau cette fois-ci, revoir notre douanier américain et faire notre clearance d’entrée. Simple, non !

La veille nous avions loué un véhicule pour essayer d’acheter une prise électrique aux normes américaines. Après 3 stops and go, nous avons trouvé de quoi nous dépanner après un bricolage électrique dont j’ai maintenant la maîtrise. Merci Marc pour la formation. J’ai enfin dépassé la notion du « fil vert sur le bouton vert, le fil rouge sur le bouton rouge » de la 5ème Compagnie. Notez au passage mes références cinématographiques. L’achat effectué nous avons visité l’île par l’intérieur. C’est la côte qui mérite le détour, les plages, les baies. apple bay brewers bay long bay long bay droite long bay gauche belmont point road town

L’intérieur est sec et les routes dignes des calas de Palma de Majorque. Ça monte dru et ça descend fort, évidemment, avec virages en épingles à cheveu et en dévers. Le 4X4 est plus que bienvenu, indispensable.

Ce 28 mars nous quittons les BVI pour les USVI pour une longue navigation qui faute de vent s’effectuera au moteur. Départ de Soper’s Hole : 10h45 ; arrivée à Cruz Bay : 12h30.

A bientôt.

Commentaires

1. Le samedi 06 avril 2013, 15:26 par roger

Salut les veinards,
On est toute la bande chez Martine à Marsillargues, l'hiver joue les prolongations il pleut et il fait froid, vos photos nous font envies.
Bien le bonjour de nous tous et grosses bises à tous les 2.
Roger

2. Le vendredi 12 avril 2013, 14:13 par Nathalie Leclercq

Bonjour,
Je suis vos posts avec intérêt. J'ai quelques questions, si vous avez le temps...Des questions d'ordre pragmatique et financier.
Quel est votre budget quotidien? Combien coûtent les places au port? La vie sur ces îles?
Ayant moi-même un voilier, je serais tentée de partir ainsi à l'aventure, mais l'aspect financier me freine (entre autres!!)
En tout cas, merci pour ces belles photos et ce "journal" tout en verve et en humour.
To be continued, and good trip!
Nathalie

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Fil des commentaires de ce billet